Tout savoir sur le portail coulissant

Au vu de toutes les options de portail disponibles sur le marché, le portail coulissant est le seul qui n’envahit pas le trottoir lorsqu’il est ouvert ou fermé. C’est le modèle le plus utilisé dans les grandes régions et surtout par les riches. Dans cet article, nous allons vous montrer tout ce que vous devez savoir sur le portail coulissant et comment l’automatiser.

Comment fonctionne le portail coulissant ?

La façade est la carte de visite de tout bâtiment et un portail fait toute la différence en termes de finition esthétique pour les développements résidentiels et commerciaux. Il doit être pratique, offrir un confort à tous les utilisateurs et offrir une sécurité totale. Continuez à lire l’article pour en savoir plus sur un portail décoratif. Un portail coulissant est la solution idéale pour mieux exploiter l’espace, grâce à sa praticité et sa mobilité. Il peut être manuel ou automatique, mais quoi qu’il en soit, tout son mouvement est latéral et sur rails. Lorsque le portail fonctionne manuellement, son mouvement s’effectue grâce à des poulies montées sur des rails, qui peuvent être simples ou doubles. Dans ce cas, pour ouvrir ou fermer le portail, quelqu’un doit le faire manuellement. Pour le portail coulissant automatisé, le mouvement d’ouverture et de fermeture se fait à l’aide d’une règle à crémaillère, partie de la structure de l’ensemble d’installation, qui fera pousser ou tirer le portail par le moteur, lorsqu’il est activé.

Utilisation de la crémaillère sur le portail coulissant

La crémaillère est une pièce fondamentale pour le bon fonctionnement du portail coulissant automatisé. Il s’agit d’un système simple composé de deux parties dentées. Une barre ou un rail métallique fixé au portail, appelé règle, et un engrenage cylindrique. La porte coulissante automatisée fonctionne grâce à l’interaction de l’engrenage cylindrique et de la règle. Lorsque le moteur est allumé, l’engrenage commence à se déplacer de manière rotative, c’est-à-dire qu’il commence à tourner d’un certain côté. Ce mouvement de rotation provoque le déplacement de la règle fixée au portail et le démarrage du processus d’ouverture ou de fermeture. Comme le moteur doit être préparé à la fois pour ouvrir et pour fermer le portail, il est programmé pour effectuer ces deux mouvements, en tournant de différents côtés, selon la position dans laquelle il se trouve. Pour que le moteur cesse de fonctionner lorsque le portail est déjà ouvert ou fermé, un aimant est installé à la fin de son mouvement. Cet aimant interagit avec le moteur, l’amenant à s’arrêter et à arrêter l’action de la crémaillère et du pignon.

Automatisme portail coulissant

 Pour automatiser le portail coulissant, sans courir le risque d’avoir des problèmes futurs, certaines précautions doivent être prises pour que le moteur choisi soit le bon et que tout fonctionne comme programmé. Le choix du moteur, aussi appelé automatisme, ne dépend pas seulement du type de portail à installer. Certains facteurs doivent être pris en compte lors du choix de l’opérateur pour le portail coulissant. Un détail très important à considérer, et qui est parfois négligé ou oublié est le poids du portail. Le moteur doit être suffisamment robuste pour le supporter sans forcer au-delà de sa capacité. Les automatismes sont classés en fonction du poids du portail qu’ils doivent déplacer, en faisant varier leur capacité de charge. De plus, d’autres détails tels que le temps programmé pour le processus d’ouverture et de fermeture et la fréquence d’utilisation communément appelée le nombre de cycles méritent également une attention particulière.