Que faut-il savoir sur le mouvement gothique?

Il est très fréquent de voir des personnes à l’allure peu ordinaire : entièrement vêtus de noir, piercings et tatouages tout le long du corps, chevelures extravagantes… Ils appartiennent tout simplement à un style de vie appelé “gothique”. Provenant des musiques punks à l’époque, le mouvement s’est peu à peu étendu et est devenu une véritable religion pour ses adeptes. En quoi consiste cette culture proprement dite ? Et qu’en est-il de sa spiritualité ?

La culture des gothiques

Comme souligné plus haut, les adeptes de ce mouvement sont généralement vêtus de noir. Ceci symbolise pour eux le caractère éphémère du temps. Leur corps est considéré comme une perpétuelle œuvre d’art, ce qui les pousse à veiller continuellement à leur apparence. Coiffure, vêtements, maquillage… tout est entretenu avec application. La culture des gothiques est très généralement en déphasage avec celle de la société.

 

Mouvement gothique et spiritualisme

 Il n’est pas rare de voir ce mouvement se faire traiter de satanisme ou d’autre forme de secte. Cette situation est poussée par les similitudes esthétiques et même parfois culturelles qu’il partage avec les groupes de black métal. Et de plus, gothiques et sataniques usent souvent des mêmes symboles religieux. Le pentagramme en est un exemple typique. Cependant, dans ses fondements, il ne s’agit en aucun cas d’une religion. Pour la plupart, ils sont même enclins à l’athéisme ou l’agnosticisme, même si certains se réclament sataniques. Mais bien entendu, cela se fait de façon individuelle.  Les symboles judéo-chrétiens tels que les crucifix, les soutanes… sont également très prisés par les gothiques, qui les utilisent souvent dans le but de critiquer ces dogmes. Certains se lancent même dans l’ésotérisme et l’occultisme et développent donc leurs croyances spécifiques.

En somme, le mouvement gothique est un style de vie qui ne saurait être confondu avec quelque religion. Et ceci, bien au-delà des similitudes qu’ils peuvent partager.